ACTU PROJET [Climat] Et au milieu pousse une forêt, à Teulat dans le Tarn

user.username La Région Occitanie, dans Environnement Climat, le 11 mai 2022 0 commentaire

Teulat (2).jpg

Lors de la plantation des essences.  

Deux forêts-jardins comestibles ont été plantées sur la commune de Teulat dans le Tarn. Des lieux pour sensibiliser petits et grands à la nature, ses ressources et ses bienfaits tout en cultivant le lien social.


Quand des citoyens animés par la volonté de respecter l’environnement rencontrent des élus qui ont les mêmes desseins, cela donne naissance à des projets vertueux. C’est ce qui s’est passé à Teulat, dans le Tarn, avec l’aménagement de deux forêts jardins comestibles. L’un de ces terrains, de 900 m2, est au cœur du village, à proximité de la chapelle désacralisée. L’autre, de 400 m2, est collé à l’école.  

Dessus, ont été plantées des essences comestibles, soit sept strates différentes d’espèces à la fois utiles à l’homme et à la biodiversité locale : arbres fruitiers, lauriers, érable à sucre… « On a fait le choix d’espèces moins répandues comme les framboisiers jaunes par exemple », explique Anaïs de l’association de bénévoles Bio-Jardin, porteur du projet qui a reçu le soutien des votes citoyens des Budgets participatifs de la Région Occitanie.



Se responsabiliser auprès de la nature

« Avec mon conjoint Federico, et notre couple d’amis Anahi et Pablo, nous œuvrons dans l’environnement afin d’agir sur les causes et les conséquences du réchauffement climatique », reprend-elle. Leur idée de forêts-jardins, très répandues en Amérique latine, permet de fixer le CO2, d’améliorer le sol et d’absorber l’eau. Entre autres.  Le côté comestible est pensé pour l’alimentation de la faune locale et des villageois. Ces espaces verts originaux sont aussi des parcours pédagogiques et sensoriels, des lieux de lien social où les citoyens se retrouvent et s’engagent.


Sabine Mousson, la maire de Teulat, a été immédiatement séduite par la proposition de Bio-Jardin et a supervisé la mise en route du projet et son installation. Les villageois ont été invités à concevoir les forêts-jardins en les dessinant et indiquant ce qu’ils voudraient y trouver. « L’intérêt est d’impliquer les citoyens dans toutes les étapes car ces espaces sont les leurs ».


Au printemps 2020, une première série d’arbustes a pu être plantée. Les deux forêts ont été inaugurées en juin 2021. Tout avance progressivement. Reste à motiver les troupes et les sensibiliser à l’intérêt de cet environnement exceptionnel. « L’idée est que les gens s’approprient les lieux en s’associant pour s’en occuper et que cela devienne un endroit culturel où il fait bon se réunir et échanger ».


Pour plus d’infos, cliquez ici

Lauréat du budget participatif Climat en mars 2020 pour un montant de 34 216 €