ACTU PROJET [Montagnes] La fibre de soie se redéploie

user.username La Région Occitanie, dans Montagne, le 7 mai 2021 0 commentaire

VersSoie.jpg

L’entrepreneuse Clara Hardy a relancé l’élevage du ver à soie dans le Gard. Grâce à sa sélection aux Budgets participatifs, elle a pu planter des mûriers blancs dont les feuilles nourrissent l’invertébré.

Il suffit parfois d’une sensation et de la découverte d’un lieu pour confirmer ses choix. Clara Hardy a eu cette chance lorsqu’elle a posé les pieds à Monoblet, commune gardoise dont les deux collines environnantes, Rouquette et Saint-Chamand, sont appelées les Jumelles par les gens du cru.

Cette Normande, diplômée de l’école Boulle (design et artisanat), sait qu’elle veut travailler sur un projet qui ait du sens. Elle a envie d’entreprendre, d’innover dans le respect des belles matières, du savoir-faire et de la terre, elle qui vient d’une famille d’agriculteurs. La soie s’impose à elle au point qu’elle en étudie tous les aspects, de l’histoire à la confection. Elle s’intéresse alors aux Cévennes et de ce fait à Monoblet, berceau de l’élevage des vers à soie durant des décennies.

Une matière de qualité, non tissée, 100 % naturelle

Clara met au point une technique qu’elle fait breveter : le ver est posé sur un moule et reproduit minutieusement des formes en 2 ou 3 dimensions, sans passer par l’étape cocon.  La soie obtenue est de qualité, non tissée, 100 % naturelle. Les formes obtenues sont travaillées par des plisseurs, des teinturiers ou encore des brodeurs pour créer des objets destinés au secteur du luxe et des pièces accessibles au grand public.

Pour pérenniser la filière, il faut toutefois produire des vers et les nourrir. Ces derniers raffolent des feuilles de mûriers blancs. Grâce à sa sélection aux Budgets participatifs, Clara a pu faire planter 10 000 arbres dans les champs proches de la magnanerie de Sericyne, l’entreprise d’une dizaine de salariés qu’elle dirige à Monoblet. Et elle fait travailler au quotidien une quinzaine de sériciculteurs.

https://www.sericyne.fr/

Lauréate au budget participatif Montagne 2019, décembre 2020 pour un montant de 100 000 €.