ACTU PROJET [Mieux vivre ensemble] Les humains, un seul Homme

user.username La Région Occitanie, dans Solidarités santé et égalités, le 13 janvier 2022 0 commentaire

archéo (c) G&A (1).JPG

Crédit photo : G&A

Les cranes, outils pédagogiques qui fascinent petits et grands.

On est tous des homos sapiens. C’est sur cette réalité que des archéologues et chercheurs prennent leur bâton de pèlerins pour déconstruire les préjugés.

Le déclic, ils le souhaitent. Ils font tout ce qui est dans leur champ de compétences pour que le plus grand nombre prenne conscience que nous sommes tous de la même espèce. Que l’on soit blanc, noir. Que l’on soit juif ou arabe. Nous sommes des homos sapiens.

Eux, c’est une bande de scientifiques, archéologues, sociologues regroupés depuis 2014 au sein de l’association ariégeoise Grottes & Archéologies. Son but est de soutenir et de promouvoir des actions de recherches, d’études, de valorisation et de médiation de l’archéologie et des sciences connexes, Son champ d’intervention est large : de la région Occitanie aux confins de l’Afrique, berceau de l’Humanité.

Aller voir les publics de tout bord

« Nous nous adressons à des publics classiques comme les scolaires et des publics plus vulnérables comme les personnes en situation de handicap ou ceux encadrés par la Protection judiciaire de la jeunesse », indique Pauline Ramis, responsable de l’association. Mais pas seulement, Grottes & Archéologie intervient sur des terrains où on ne l’attend pas. Car toute sensibilisation, toute éducation sont bonnes à entreprendre.

« On peut aller dans les foires agricoles par exemple. Car l’archéologie, c’est aussi parler de l’élevage, de ce que l’on mangeait quand il n’y avait pas d’engrais chimiques ». L’origine de l’homme est au centre des débats et les chercheurs démontrent, en vulgarisant du mieux possible leurs propos et avec des supports ludiques et adaptés, qu’il en existe une seule espèce et que tous les humains de cette planète en sont les descendants.

L’objectif est de déconstruire les préjugés et de faire reculer le racisme et l’intolérance. « On laisse tout le monde s’exprimer. Il n’y a pas de heurts. On peut dire que l’on n’est pas d’accord avec nous mais au moins tout le monde écoute, intéressés par le sujet », poursuit l’archéologue.

99aad40a5eb908d8b206ecc5ad40c153f247d6c8.jpeg

Crédit photo : G&A

L’homme, un migrant d’origine

Expliquer que l’homme a toujours parcouru des territoires pour se nourrir et par curiosité permet de mieux appréhender la migration, la conquête de l’espace. « Parfois, les gens nous parlent de leur histoire, de leur vécu, de leurs difficultés à s’intégrer. Ils se libèrent ». 

Avec le soutien des budgets participatifs de la Région, des outils pédagogiques supplémentaires et complémentaires ont été achetés. Des déplacements vont pouvoir être financés sur des événements, dans les écoles, auprès de publics vulnérables…

Pour visiter le site, cliquez ici.

Lauréat du budget participatif Lutte contre le racisme et l’antisémitisme en octobre 2021 pour un montant de 8 500 €.