ACTU PROJET [Montagne] Gard : le documentaire en nomade dans les terres

user.username La Région Occitanie, dans Montagne, le 8 juillet 2022 0 commentaire

Cevennes.jpeg

Gard : le documentaire en nomade dans les terres


Le réseau DOC-Cévennes apporte tout un équipement de projection de qualité professionnelle dans les territoires de montagnes. Le collectif « Stevenson du documentaire » part sur les routes cévenoles, en mode nomade. Salle comble assurée.


On connaît Robert-Louis Stevenson pour sa carrière prolifique de romancier. On lui doit notamment L’Île au trésor. L’homme de lettres écossais était aussi un aventurier. En 1878, il parcourt le Massif central à pied sur 195 km. Et raconte son périple dans Voyage avec un âne dans les Cévennes.  En effet l’écrivain n’est pas seul lorsqu’il traverse les villages et arpente les monts. Modestine, une ânesse, l’accompagne. 



Le réseau de diffusion DOC-Cévennes s’est mué en « Stevenson du documentaire ». Le collectif part sur les routes cévenoles, en mode nomade. Et bien que les bobines des films ne transitent pas de la Lozère au Gard à dos d’équidé, l’aventure est tout aussi passionnante que celle initiée par le romancier britannique et sa monture.


Pour plus d’autonomie


« L’accès aux équipements culturels est difficile dans les territoires du Mont Aigoual, du Mont Lozère et des Grands Causses », résume Guilhem Brouillet, coordinateur de DOC-Cévennes, chapeauté par l’association Champ-contrechamp, à qui on doit le Festival international du documentaire de Lasalle, dont la dernière édition s’est tenue au mois de mai.


Le documentaire offre un regard fin et pertinent sur le monde réel, invite à la réflexion. Pourtant, il représente moins de 10 % des films diffusés sur grand écran. L’initiative de DOC-Cévennes a été aussi engagée pour le faire sortir de son carcan de format confidentiel. « Nous avons ajouté à cette itinérance rurale des dates sur les villes de Nîmes, de Montpellier et d’Alès afin de renforcer la présence des invités qui accompagnent les projections. »


Grandes salles et plein air


Toutefois, durant l’été 2018, l’exercice a révélé ses limites. « On desservait alors une douzaine de lieux et l’on s’est rendu compte que l’on ne disposait pas du matériel adéquat. Du moins pas toujours », poursuit Guilhem Brouillet. « On empruntait celui de Cinéco, le cinéma itinérant des Cévennes, qui en avait besoin pour ses propres projections. » Les votes citoyens, exprimés en faveur de DOC-Cévennes lors des budgets participatifs de la Région Occitanie, ont permis l’achat d’un vidéoprojecteur mobile de qualité professionnelle. « Nous sommes ainsi autonomes pour diffuser les documentaires dans des conditions exceptionnelles dans des lieux de plus de 50 places et en plein air. »


Pour en savoir plus cliquez ici

Lauréat du budget participatif Montagne en octobre 2020 pour un montant de 25 914 €