ACTU PROJET [Occitanie ouverte sur le monde] Malika et ses fées au service des gourmets

user.username La Région Occitanie, dans Solidarités santé et égalités, le 2 juin 2021 0 commentaire

SaveursMonde6.jpg

Des plats aux saveurs du Maghreb, des Balkans, de l’Espagne, de la France…

Les femmes du quartier de Cantepau à Albi ont fait de leurs diversités une force. Saveurs du monde, leurs activités de restauration, cassent les clichés à la dent dure et régalent les palais.

Dans les yeux de Malika Marchadier, le quartier populaire de Cantepau est loin d’être réduit aux clichés qui lui collent à la peau. Situé au nord-est d’Albi, l’ensemble urbain, où se côtoient plus de quarante nationalités, a toujours véhiculé une mauvaise image. Classé prioritaire, il fait partie des cinq quartiers les plus pauvres de France. Malika ne veut pas de cette fatalité-là.

Cette Marocaine d’origine, mère de quatre enfants, a pris son bâton de pèlerin pour faire bouger les mentalités et les situations figées. Avec Daniel, son mari, elle a créé l’association Humanité Unité Diversité Albigeois (HUDA). « Il en va de l’intérêt de tous d’impulser du positif, de créer des liens de fraternité », affirme-t-elle.

Mettre en lumière le travail de personnes isolées

De l’enthousiasme, Malika n’en manque pas. Elle ponctue souvent ses phrases par un « C’est magnifique ! », émue de voir les énergies et les volontés émerger. Car dans le quartier, porté par ce vent de non-laisser-aller, des femmes, des hommes, des jeunes se sont fédérés. Cours de couture, de cuisine, soutiens scolaires, ateliers artistiques… les initiatives se sont peu à peu inscrites dans le quotidien des résidents. Sans compter les coups de main, les échanges, les relations d’amitié qui se sont construites.

Tout naturellement, Malika et d’autres femmes ont eu l’idée de lancer ‘’Saveurs du monde’’, restaurant-traiteur associatif afin de faire connaître leur savoir-faire culinaire de divers pays, de mettre en lumière le travail de personnes souvent isolées, éloignées des activités sociales et du marché de l’emploi. « Cela leur permet de regagner en confiance et en estime de soi ».

Une aide pour s’équiper de tables et de bacs

Les menus concoctés ne sont jamais onéreux et les parts comme les sourires sont généreux. « Les demandes ont afflué d’Albi et de ses alentours pour les marchés, les évènements de village », raconte Malika qui a suivi une formation en hygiène alimentaire, nécessaire pour développer ses activités.

Grâce aux votes obtenus via les Budgets participatifs de la Région Occitanie, ces dames ont investi dans des tables de travail en inox, des bacs gastronomes. « Nous avons dû quitter le centre social qui nous hébergeait car il va être démoli ». Malika a trouvé une solution provisoire mais cherche un local pour continuer à cuisiner, un food-truck pour les déplacements. Car l’aventure culinaire multiculturelle ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

https://www.facebook.com/Saveurs-Du-Monde-Albi-1915917375157150/

Lauréate du budget participatif Occitanie ouverte sur le monde en mars 2020 pour un montant de 3 000 €.