ACTU PROJET [Mer et littoral] En volière et puis s’envole

user.username La Région Occitanie, dans Mer, le 11 mars 2022 0 commentaire

Volière (3).jpg

La volière et sa piscine de réhabilitation.   

La Ligue pour la protection des oiseaux d’Occitanie effectue un travail remarquable pour la sauvegarde des espèces. L’achat d’une volière dotée d’une piscine de réhabilitation permet une prise en charge des oiseaux blessés plus efficace.

A la Ligue pour la protection des oiseaux d’Occitanie (LPO), basée à Villeveyrac dans l’Hérault, on ne chôme pas. La petite équipe de salariés et bénévoles du centre régional œuvre tous les jours avec des moyens modestes pour la sauvegarde des oiseaux marins et d’eau et la survie des espèces. L’une de ses principales missions est de récupérer les animaux sauvages blessés, affaiblis et orphelins pour les réintroduire dans leur milieu naturel après soins.

« Nous accueillons les oiseaux de jardin, le pigeon ramier ou encore la tourterelle turque, mais aussi les rapaces du faucon au vautour, les goélands, les hérons… ainsi que les hérissons, les écureuils… Le panel est large », confie Emilie Arianiello, co-responsable et soigneuse du Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage. Elle assure aussi avec ses collègues le volet pédagogique et sensibilisation à la protection des espèces et de leur environnement.

409f1561b0fb4701e479d33525ae6b02df130455.jpeg

Un afflux d’oiseaux blessés l’été

3 500 animaux transitent par le centre à l’année. Avec un afflux plus dense en été. Ils sont récupérés, majoritairement après le signalement de particuliers, dans un sérieux état de détresse en raison de la pollution aux hydrocarbures, de chutes, de chocs contre un pylône ou une vitre, de tirs au plomb ou encore après des saisies sur trafics d’animaux sauvages… « C’est le plus gros commerce illicite après les armes et la drogue. Les oiseaux comme le chardonneret élégant en sont victimes », poursuit Emilie Arianiello.

La Ligue de protection dispose de peu de moyens pour mener ses actions. Elle fonctionne grâce à l’implication de ses salariés, peu nombreux, la générosité en temps des bénévoles et aux dons de particuliers et de collectivités. Des équipements adaptés sont nécessaires pour protéger les espèces qui évoluent sur 215 km de rivages. Ils représentent un investissement financier important.

L’appel aux votes citoyens des Budgets participatifs de la Région Occitanie a permis l’achat d’une grande volière modulable dotée d’une piscine de réhabilitation. « Nous pourrons prendre en charge dans de bien meilleures conditions les animaux blessés ».


Pour plus d’informations sur la LPO de l’Hérault vous pouvez cliquer ici et si vous souhaitez visiter le site de la LPO d’Occitanie, c’est ici.


Lauréat du budget participatif Mer et littoral en octobre 2020 pour un montant de 41 000 €.