ACTU PROJET [Economie circulaire] Aux fourneaux et aux bocaux

user.username La Région Occitanie, le 8 avril 2022 0 commentaire

Cak'enPot (2)-min.jpg

Kevin et Alicia, le couple fondateur de Cak’enPot.

Sous le nom de Cak’enPot, Alicia et Kevin imaginent des pâtisseries bio appétissantes et durables sans ajout d’agents conservateurs. Dans leur lancée, ils font du pain. C’est un franc succès dans les boutiques revendeuses et sur les marchés.

Alicia et Kevin sont liés en affaires comme dans la vie. Ces deux-là se sont entendus comme larrons en foire dès qu’ils se sont rencontrés lors de leur tour de France chez les Compagnons du devoir. Même énergie, mêmes valeurs, même investissement et amour du travail bien fait. Ils font connaissance à Lille mais c’est dans le midi qu’ils vont s’installer. A Villalier dans l’Aude, plus précisément.

Alicia est pâtissière. Elle s’est formée auprès des plus grands noms. Ses diplômes vont d’un CAP chocolatier à une mention complémentaire de dessert en restaurant en passant par un Deust Transformation alimentaire. Kevin, lui, a appris dans de prestigieuses maisons son métier de boulanger. Il détient également un brevet de gestion d’entreprise artisanale.

Une gamme qui se garde longtemps

Autant dire que les deux jeunes gens ont toutes les cartes en main et les compétences pour se lancer dans un projet prometteur. Le leur consiste à confectionner des pâtisseries bio, avec des produits majoritairement locaux, et de les proposer dans des bocaux. Sans qu’aucun agent conservateur ne soit inséré dans la recette.  

« On est partis du constat que les magasins bio avaient peu de pâtisseries en rayon », explique Alicia. Et que les gammes proposées en boutique ne pouvaient pas se garder longtemps. « Que ce soient les gâteaux ou le pain, c’est éphémère. Le plus souvent, ce qui n’est pas vendu est malheureusement jeté ».

Cak’enPot est lancé en avril 2020 après une phase de recherche et développement et de course aux financements. « Sans l’aide des budgets participatifs de la Région Occitanie, nous n’aurions pas pu disposer d’un confort de trésorerie pour sauter le pas », reconnaît la jeune cheffe d’entreprise.

Priorité à la revalorisation et aux circuits courts

Cheese cake à l’orange, bavarois aux fruits rouges, madeleines à l’huile d’olive… le couple développe des gammes de pâtisseries, de biscuits et de sauces d’accompagnement. Elles sont principalement élaborées avec des produits locaux : beurre, crème et lait du domaine de Barsa à Cazalrenoux, miel de la Flore Chotard à Termes, farine du Moulin Maury dans le Tarn…

Tout est conservé sans additif alimentaire dans des bocaux en verre consignés. « On joue la carte de la valorisation et du circuit court à fond », souligne Alicia. Les bocaux ramenés sont réutilisés après avoir été nettoyés par le personnel d’un établissement de réinsertion sociale et professionnelle.

Présents dans une cinquantaine de boutiques bio, les produits appétissants de Cak’enPot sont aussi vendus sur les marchés. « On nous demandait du pain alors nous avons aussi lancé notre gamme bio boulangère sous le nom de Pains&Pots ». Un franc succès qui a amené le couple à embaucher deux salariés avec l’ambition de recruter encore prochainement et d’ouvrir une boutique non loin de l’atelier de confection.  

Pour plus d’informations sur Cak’enPot cliquez ici et ici 

Lauréat du budget participatif Economie circulaire en octobre 2019 pour un montant de 40000 €.