ACTU PROJET [Climat] Une garde-robe d’enfant économe

user.username La Région Occitanie, dans Environnement Climat, le 18 novembre 2021 0 commentaire

KSK (1).jpg

Sabrina Marquis soigne sa petite boutique collaborative. 

Avec sa Boutik collaborative Kilo Store Kids, Sabrina et son équipe valorisent les vêtements d’occasion pour enfants et favorisent la consommation solidaire et écoresponsable de textiles, sans vider le porte-monnaie.

La devanture est joliment apprêtée, les rayonnages méthodiquement rangés. La Boutik collaborative Kilo Store Kids est un commerce comme les autres à la différence près que les vêtements qui y sont vendus ont déjà été portés. En excellent état, ils sont disposés sur les portants dans l’attente d’une nouvelle vie. Le magasin associatif, situé à Portet-sur-Garonne, répond à plusieurs objectifs : valoriser les biens d’occasion pour éviter le gaspillage, développer une consommation durable et responsable respectueuse du porte-monnaie et de l’environnement, favoriser le partage entre les particuliers…

Derrière ce concept, se trouve Sabrina Marquis, mère de deux enfants de 7 et 9 ans. Ils sont encore petits quand germe dans sa tête l’idée de remettre dans le circuit les habits qui ont déjà servi. Dans les placards, les vêtements s’accumulent mais ne sont plus à leur taille. La maman doit refaire régulièrement une garde-robe adaptée à leur croissance. « C’est un cercle couteux et peu vertueux. L’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde ».

a590079bc294c309d75a0359e83d3454b7eb4845.jpeg

Bon de réduction sur le prochain achat

Sabrina débute son activité dans sa salle à manger jusqu’à ce que le succès de sa formule lui impose de trouver un local. Elle est accompagnée dans sa professionnalisation par le parcours Adress, spécialisé dans l’entreprenariat de l’innovation sociale et solidaire. La commune de Portet-sur-Garonne met à sa disposition un local à loyer modéré.

Les parents adhérents à l’association de la Boutik KSK déposent sur rendez-vous les vêtements en parfait état qui ne servent plus. Ils reçoivent en échange un bon de réduction, calculé en fonction du poids des habits laissés, pour un prochain achat dans la boutique. Dix mille articles pour enfants, âgés de zéro à 14 ans, y sont entreposés. Une pièce est dédiée aux femmes et regroupe 2 000 articles issus de dons. « On répond ainsi à la demande des mamans ».

Les budgets participatifs de la Région Occitanie ont permis à Sabrina d’aménager le local, d’acheter du matériel, de constituer une buanderie. La boutique tourne grâce aux bénévoles mais la jeune entrepreneure espère embaucher. « L’enveloppe va aussi servir à la sensibilisation environnementale des entreprises, des écoles… ». Une démarche stoppée par les divers confinements liés au Covid-19 que la maman va bientôt relancer.


Pour visiter le site internet, c’est ici.

Lauréate du budget participatif Climat en mars 2020 pour un montant de 99 000 €