ACTU PROJET [Climat] Quatre mamans pour une ribambelle d’enfants

user.username La Région Occitanie, dans Formation Education Enseignement supérieur et Environnement Climat, le 8 octobre 2021 0 commentaire

MAMaison (1).jpeg

Albane, Cécilia, Aurélie et Laureen, portées par les mêmes valeurs. 

La Mam’aison du Bonheur de Montgiscard en Haute-Garonne porte bien son nom. Dans une joyeuse ambiance, l’assistante maternelle Albane Mignot et ses trois collègues y accueillent des enfants de quelques mois à trois ans. Avec une pédagogie positive et des valeurs écoresponsables.

Albane Mignot vient de déposer son aîné, Liyann, à l’école, en petite section de maternelle. Avec Aria et Célian, ses jumeaux d’un an, elle se rend au boulot. Direction, la Mam’aison du Bonheur à Montgiscard dans le Lauragais. C’est le joli nom de la maison d’assistantes maternelles qui accueille treize enfants de quelques mois à trois ans. 

Albane y officie avec trois autres mamans : Aurélie Bonne, Cécilia Trévisiol et Laureen Loubet. Il y a cinq ans, les quatre collègues ne se connaissaient pas. La vie d’Albane était aux antipodes de son quotidien d’aujourd’hui. Cuisinière de métier, mariée, elle n’avait pas d’enfants à son grand regret. « J’avais dit à mon mari que je voulais toutefois me consacrer à eux. Alors, j’ai suivi une formation puis un CAP d’assistante maternelle ».

Durant sa reconversion et ses stages en crèches, Albane rencontre Cécilia puis Aurélie et Laureen. Et devient maman à trois reprises. Une fois diplômée et agréée, elle ne conçoit pas de travailler seule à domicile et envisage la création d’une maison d’assistantes maternelles. Mais pas n’importe laquelle.

La bienveillance, le recyclage priment

Albane Mignot la souhaite associative et participative, tournée vers la pédagogie positive des tout-petits et respectueuse de l’environnement. Ces trois acolytes partagent les mêmes valeurs. Leur projet de maison éco-responsable est salué par les votes citoyens des Budgets participatifs de la Région Occitanie. Cela leur permet de louer une ancienne pharmacie, remise aux normes, et d’aménager ses intérieur et extérieur.

« Au fil du réaménagement de notre maison, nous avons privilégié l’échange de services, la solidarité, le recyclage et la retape : des meubles, des jouets… Les enfants portent des couches lavables. Nous fabriquons nous même notre liniment et nos produits d’entretien, excepté celui qu’il faut pour désinfecter le plan de travail, exigé par la Protection maternelle et infantile », poursuit Albane Mignot. 

La maison de 220 m2, à espaces modulables, dispose d’une cour dans laquelle un potager pédagogique se dessine progressivement pour le grand bonheur des tout-petits. Les assistantes maternelles se mettent à leur portée et à leur hauteur. « On ne crie pas. On explique calmement. On communique, notamment avec la langue des signes. Cela permet aux enfants qui n’ont pas acquis le langage de faire part de leurs besoins et d’exprimer leurs émotions ».

https://www.facebook.com/mam.aisondubonheur.3

Lauréates du budget participatif Climat en février 2020 pour un montant de 67 268 €.